Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 16:04

Jean Nicolas CORDIER

Chartreux

né en 1764

En déportation à la révolution

 

 

 

chartreux-blason.jpg

 

 

Blason de l'Ordre des Chartreux

"La croix demeure, pendant que la terre tourne!"

 

Avec cet oncle nous descendons du même couple:

Philippe CORDIER (1731-1790) &

Catherine DOURCHER  (1728-1793)

Jean Nicolas CORDIER est né à Boulay (57)

le 12 juillet 1764

charteuse.jpg 

C'est dans la petite suisse lorraine,

à Rettel, en Moselle à

l'abbaye Saint-Sixte de la

Chartreuse de Rettel, que l'on retrouve

Jean Nicolas, qui aprés le postulat et le noviciat

prononce ses voeux de moine Chartreux

 

psaumes.jpgIl s'agit de

moines contemplatifs

 

Silence,

Solitude

et prières

 

Les Matines,Laudes

Prime, Tierce,

Sexte, None,

Vêpres et complis

sont les offices qui

rythment la journée.

 

 

 

 

 

 

Autel-de-la-chapelle-du-couvent-de-Rettel-57.jpg

Autel de la chapelle du couvent de Rettel

 

A la révolution, il est incarcéré à Metz,

à la maison de la Doctrine, comme suspect.

Il est condamné à la déportation par arrété

départemental du 17 Mai 1794. Il avait alors trente ans.

Les convois de déportés traversent la France,

pendant l'hivers pour rejoindre les ports de l'Atlantique

Les conditions de voyage sont difficiles, parfois à pied

pour effectuer plus de 800km.Les nuits passées en prison, les prêtres

déportés sont insultés et subissent des butalités, systématiquement dépouillés,

à d'autres endroits les habitants s'agenouillent à leur passage.

C'est sur des anciens négriers transformés en prison

aprés l'abolition de l'esclavage, que seront enfermés

 les prêtres réfractaires, ces navires retirés du service

prirent le nom de "Pontons"

En février 1795, les déportés de Rochefort, sont transférés

à Saintes, ils peuvent à nouveau célébrer le culte.

Ayant survécu à la vie sur les pontons

Jean Nicolas CORDIER, réclame son retour en Moselle

le 13 février 1795 à Saintes.

Aprés le coup d'état de Napoléon du 18 Brumaire An VIII

(9 novembre 1799)

Les persécutions des prêtres prennent fin lorsque le

Saint Siège conclut un concordat avec la France,

ratifié le 5 avril 1802

Il rentre à Metz et fait sa déclaration de

soumission, le 6 juin 1802,

devant le Préfet de la Moselle

Jean Nicolas CORDIER, est amnistiè

le 15 mars 1803 (24 ventose An XI)

 

eglise-obergailbach.jpg

Eglise dObergailbach

C'est comme desservant de la paroisse d'Obergailbach

dans l'arrondissement de Sarreguemines

en Moselle

 

 

blason rettel

 

 

 

 

 

 

 

La Chartreuse de Rettel sera

en partie détruite par les

bombardements américains

en 1944.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                    Il existe également un Jean Nicolas CORDIER (1710-1794)

Jésuite décèdés sur les pontons du navire Washington

en rade d'Aix le 30 septembre 1794, Béatifié en 1995 Originaire de la Meuse nous n'avons pas de lien de parenté

Partager cet article

Repost 0

commentaires